Radiologie générale

Les radiologies générales sont :

radiographie poumon

radiologue

Votre médecin vous a prescrit une radiographie.

Principes de l’examen :

La radiographie utilise des rayons X. Ce sont des rayonnements capables de traverser le corps et qui sont atténués en fonction des différents éléments traversés, ce qui permet de créer l’image radiologique. Les rayons X ne sont pas les seuls rayonnements auxquels nous sommes exposés. Il existe une irradiation naturelle qui peut provenir de plusieurs sources: le soleil, le sol, l’air que nous respirons...

Indications :

  • Radiographie des os à la recherche d’une fracture ou d’une maladie des os (arthrose, arthrite, cancer)...
  • Radiographie pulmonaire : infection, tumeur, suivi professionnel...
  • Radiographie de la colonne : suivi de scoliose, lombalgie et sciatique, arthrose...
  • Radiographie des sinus et dentaire Ostéodensitométrie Mammographie

Radiographie poignet

Déroulement de l’examen :

Les radiographies seront réalisées par le ou la manipulateur/trice sous le strict contrôle du médecin radiologue qui valide l’indication de l’examen demandé par votre médecin. En fonction de la région étudiée, il sera réalisé plusieurs incidences pour permettre de mieux visualiser les anomalies (face, profil, 3/4). L’optimisation des doses des rayons X est le souci permanent de votre radiologue et du manipulateur qui ont l’habitude d’utiliser le minimum de rayons nécessaires à la réalisation des radiographies. Avant l’examen, il pourra vous être demandé d’enlever vos bijoux et objets métalliques (barrettes...)

Contre-indications :

  • La principale contre-indication est la grossesse. Bien que le risque soit très faible, l’attitude est de reporter, si cela est possible, l’examen après la grossesse. Si l’examen s’avérait être indispensable, des précautions doivent être prises systématiquement.

    Radiographie bassin

Ce que vous devez faire :

Avant l’examen :

  • Respecter les consignes qui vous ont été données pour la bonne réalisation de votre examen (jeûne) - Arriver à l’heure à votre RDV

Le jour de votre examen, veuiller à apporter :

  • Ordonnance,
  • Carte vitale et carte de mutuelle, attestation de CMU,
  • Prise en charge dans le cadre d’un arrêt de travail (sans ces éléments, la prise en charge ne pourra pas être faite),
  • Apporter les anciens examens pour permettre la comparaison (mammographies et radios antérieures, échographies).

T.O.G.D. (TRANSIT-OESO-GASTRO-DUODENAL) 

togd

Principes de l’examen :

C’est un examen radiologique qui utilise les rayons X.
Il permet de visualiser l’œsophage, l’estomac et le duodénum (première partie de l’intestin grêle).
Il se réalise en ambulatoire dans un centre de radiologie. Il est précédé d’un cliché ASP (Abdomen Sans Préparation) de référence.

Déroulement de l'examen :

Le patient est debout, il avale quelques petites gorgées d’un produit de contraste iodé ou baryté.
Plusieurs clichés sont réalisés pour suivre la migration du produit de contraste.
La durée de l’examen est d’environ 20 minutes.
Les résultats sont immédiats.
La dose de rayonnements ionisants est notée sur le compte rendu.

Indications :

  • Dysphagie ( gène à la déglutition des solides ou des liquides) pour mettre en évidence une sténose œsophagienne.
  • Recherche d'un diverticule de Zenker, un reflux gastrique.
  • Contrôle d' une intervention chirurgicale (anneau gastrique ...).
  • En cas de contre-indication à l’endoscopie oeso-gastrique.

Contre-indications et effets secondaires :

  • La grossesse.
  • Les risques sont rares en dehors d’une fausse route au moment de l’ingestion.

 

HYSTEROGRAPHIE OU SALPINGOGRAPHIE 

Principe de l'examen :

hysterographie

C’est un examen radiologique qui utilise les rayons X.
Il est précédé d’un ASP (Abdomen Sans Préparation) pour visualiser les calcifications pelviennes.
Il permet une étude morphologique de la cavité utérine et des trompes.

Indications :

  • Bilan d’infertilité primaire ou secondaire recherche de malformation utérine. Absence de perméabilité des trompes.
  • Contrôle post chirurgicale.
  • Image anormale à l’échographie au niveau de l’utérus.

Contre-indications :

  • La grossesse.
  • L’allergie à l’iode qui nécessitera une prémédication.
  • Une infection gynécologique ou une hémorragie importante peuvent amener à reporter l’examen.

hysterographie2Déroulement de l'examen :

La patiente est allongée sur la table de radiologie en position gynécologique.
Un spéculum est mis en place dans le vagin pour repérer le col de l’utérus.
Une toilette antiseptique de la vulve et du col est effectuée avant un contrôle de la perméabilité du col par un hystéromètre.
La mise en place d’une sonde stérile comportant une canule à son extrémité est effectuée avec l’aide d’une pince au niveau du col.
Le produit de contraste iodé est injecté lentement avec l’aide d’une seringue montée sur la sonde dans la cavité utérine.
Les clichés sont réalisés au cours du remplissage de l’utérus et des trompes.
Un cliché tardif quelques minutes après le retrait du matériel est réalisé pour contrôler la bonne perméabilité des trompes.
Durée de l’examen est d’environ une demi-heure.

Effets secondaires :

  • Malaise vagal qui nécessitera une surveillance médicale.
  • Douleurs pelviennes à types de crampes ou de contractions pendant ou après l’examen. Un antispasmodique (type SPASPHON) sera prescrit systématiquement en prévention.
  • Saignements dans la journée qui suit l’examen. Ils vont disparaître spontanément.
  • Le réveil d’une infection gynécologique qui sera solutionnée par un traitement antibiotique.
  • Exceptionnellement une réaction allergique (type urticaire).

Résultats :

Un premier commentaire est donné en fin d’examen.
L’analyse plus précise est effectuée par le médecin radiologue et le compte-rendu sera rendu dans les plus brefs délais (maximum 24H).
La dose de rayonnements ionisants est notée sur le compte rendu.

UROGRAPHIE INTRA VEINEUSE (UIV) 

Urographie

Principe de l'examen :

C’est un examen radiologique qui utilise les rayons X.
Il est précédé d’un ASP (Abdomen Sans Préparation) pour visualiser les calcifications (ou lithiases).
Il permet une étude morphologique et fonctionnelle de l’appareil urinaire.
(Reins, vessie, uretères et urètre).

Déroulement de l'examen :

Le patient soit être à jeun depuis 12 heures.
Le patient est allongé sur la table de radiologie.
Une injection de produit de contraste iodé est effectuée le plus souvent au pli du coude.
Plusieurs clichés minutés sont réalisés en position couchée ou sur le côté.
Un cliché est réalisé en fin d’examen après avoir uriné.
La durée de l’examen est d’environ une heure.
Une injection de diurétique (Lasilix) est parfois nécessaire pour certaine indication.
Cet examen est aussi réalisable sur des enfants.

Indications :

  • Cet examen permet de connaître la structure et le fonctionnement de l’appareil urinaire devant :
  • Une hématurie,
  • Des douleurs dorsales ou du flanc irradiant plus ou moins dans la région génitale.
  • Des infections urinaires à répétition.
  • En cas de traumatisme lombaire.

Cet examen permet de mettre en évidence les malformations de l’appareil urinaire, les calculs dans les voies urinaires et enfin les cancers du rein ou des voies excrétrices.

Effets indésirables :

  • Une sensation de chaleur plus rarement de nausée peut se présenter pendant et après l’injection.
  • Il est recommandé de boire beaucoup de liquide pour éliminer le produit de contraste.
  • Une perfusion est parfois mise en place si la fonction rénale est limite.

 

Publication: 
Contenu modifié le 07/04/14